Un Soupçon de Rose | Inspiration minimaliste et style de vie

2.1.16

Prendre le temps pour faire les choses qu'on aime

Prendre le temps pour faire les choses qu'on aime | Un Soupçon de Rose Prendre le temps pour faire les choses qu'on aime | Un Soupçon de Rose

Nous voilà en 2016, eh oui, déjà... On se redit la même affaire chaque année, le temps passe vite, parfois trop vite! Je n'arrive pas à croire que cela fait déjà un an que mon petit blog est né, et en un an, beaucoup de choses ont changé. Ce petit coin d'internet n'a peut-être pas eu le succès rapide que d'autres auront eu, mais je l'aime comme il est, et cela me permet de faire des essais, de faire des erreurs parfois, et d'avancer à mon rythme. Puis il faut du temps avant de créer un diamant! Bref, nous voilà en 2016, et cet article marque un nouveau chapitre de la vie de Un Soupçon de Rose.

Petit retour sur l'année 2015. J'ai commencé l'année avec une énorme motivation pour écrire sur mon blog, la période "lune de miel" si on peut dire. Je n'aimais pas l'emploi que j'avais et mon blog me permettait de m'échapper et d'exprimer ma créativité et ma personnalité. Cela prend du temps d'entretenir un blog, et cela prend encore plus de temps de s'occuper d'une chaîne YouTube. On ne le réalise qu'une fois que l'on entre dans ce monde. J'ai changé plusieurs fois de système d'organisation, sans jamais en trouver un qui ne me corresponde vraiment. Alors la fatigue est arrivée, ajoutée au stress et à la fatigue de mon emploi. L'été 2015 n'a pas vraiment été le plus bel été de ma vie. Mais nous voilà déjà en automne, et ma vie est en train de changer! J'ai changé d'emploi et je retrouve presque instantanément ma joie de vivre. Ce changement d'emploi est arrivé à point je dois dire, non seulement j'ai changé d'environnement pour quelque chose de bien plus sain, mais en plus il rejoint beaucoup plus mes valeurs personnelles. J'ai alors pris conscience que j'avais passé une année loin des gens (et des choses en général) que j'aime. Pas loin physiquement, mais mentalement. Je rentrais du travail trop fatiguée pour avoir envie de faire quoi que ce soit, pas envie d'aller me promener, pas envie d'aller au cheval, pas envie de faire à manger... Bref, j'ai pris conscience que j'avais un grand besoin de me retrouver avec mon chéri et qu'il fallait que je me force à prendre du temps pour faire ce que j'aimais.

On en arrive donc au sujet de cet article (introduction la plus longue de tous les temps). Je n'ai pas attendu le 1er janvier pour prendre mes bonnes résolutions. En fait, je les ai commencé vers la fin du mois de novembre parce que je pense que l'on a pas besoin de repousser la date quand on veut changer sa vie. Alors vers fin novembre, j'ai décidé que ma vie allait changer.

1. LA GRATITUDE

J'ai décidé que j'allais devenir une meilleure personne, plus positive et heureuse. Pour cela, j'ai commencé à écrire chaque soir, cinq moments de gratitude, ce qui m'a permis de réaliser à quel point je suis une personne chanceuse, chanceuse d'être née dans un pays en paix, chanceuse de pouvoir avoir de la nourriture dans mon assiette chaque jour, chanceuse de pouvoir bouger mon corps et faire des activités, chanceuse d'avoir un emploi qui me rend heureuse, chanceuse d'être entourée par des personnes qui m'aiment et me poussent vers le haut. J'ai commencé il y a tout juste un mois et je vois déjà la différence sur mon état d'esprit. Je suis vraiment impressionnée par le pouvoir de ce petit geste. Si impressionnée que j'ai décidé de continuer sur ma lancée, et de commencer la journée par écrire plusieurs "motivations du jour", histoire de commencer la journée sur le bon pied et sur une attitude positive.

2. LA RÉFLEXION

Je n'ai jamais vraiment été le genre de fille à tenir un journal. J'ai eu une enfance et une adolescence plutôt chanceuse, je ne me souviens pas vraiment d'avoir eu des "ennemies", j'avais des bonnes notes à l'école, des amies sincères pour m'entourer et à part quelques problèmes d'acné, je me sentais relativement bien dans mon corps. Je faisais beaucoup de sport et ça suffisait à détendre mes pensées. Ce n'est donc que très récemment que j'ai découvert les avantages de tenir un journal, oui j'ai bien dit tenir un journal à 24 ans. L'objectif de l'expérience est d'écrire ses pensées, comment on se sent, et de pouvoir voir, à la fin de la semaine, du mois, de l'année, l'évolution. Je n'écris pas grand-chose dans mon journal chaque jour, juste quelques mots, mais je me sens pas mal mieux après les avoir écrits, et je peux déjà voir que mon moral va mieux, que j'ai plus d'énergie le matin. J'ai hâte de voir mon évolution personnelle dans quelques mois!

3. LA MOTIVATION

Comme grand nombre d'entre vous j'imagine, j'ai décidé que 2016 sera l'année où je retrouverai ma forme. Je me suis dit la même chose l'année passée et le résultat est pas mal décevant. Oui, je ne suis pas en surpoids, et je ne mange pas au fastfood trois fois par semaine, mais je ne me trouve pas en forme non plus. Je m'essouffle au bout de deux minutes de course, je ne suis pas capable de faire deux pompes consécutives, ma souplesse n'est plus ce qu'elle était, bref je suis pas mal rouillée. La différence avec l'année passée, c'est que j'ai trouvé la bonne motivation, j'ai compris que je devais faire des efforts pour moi, pour me sentir mieux, pour vivre plus longtemps et en santé, pas juste pour avoir un "bikini body" à montrer à la plage l'été prochain (ça c'est juste un bonus). Je pars donc avec un état d'esprit beaucoup plus positif, et m'entraîner n'est plus vraiment une corvée.

Internet est aussi une superbe motivation, car on trouve de tout sur le net. Plus besoin de dépenser des fortunes en livres de cuisine, il y a pleins de blogs qui proposent des tas de recettes santé (voir plus bas mes préférés), plus besoin de dépenser un mois de salaire dans un abonnement au gym parce que YouTube est là pour nous aider! Et puis il y a Instagram, ma plus grande source de motivation je trouve, parce que quand on fouille un peu, on est capable de découvrir toute une nouvelle communauté de femmes super motivées et solidaires, qui partagent leurs meilleurs moments comme leurs pires. Perso, me lever à 5h30 du matin est très très dur, mais quand je vois qu'à cette même heure, des dizaines d'autres femmes ont déjà fait leur entraînement et ont partagé leur petit déjeuner santé, ben ça me motive (j'oublie même le fait qu'elles ne sont probablement pas dans le même fuseau horaire que moi...).

Un autre petit truc que j'ai trouvé pour rester motivée, c'est de me donner des objectifs mensuels. Oui je veux faire plus de sport cette année, mais qu'est ce que je vais faire ce mois-ci pour arriver à mon but? Et bien en janvier, j'ai décidé de suivre le Bikini Body Guide Challenge six jours par semaine. Si je vois que ça marche, je continuerai le mois prochain (après tout ce ne sont que quatre petites semaines), et si ça ne me convient pas je trouverai autre chose, mais je ne baisserai pas les bras!

4. LA RELAXATION

Je l'avoue, je suis de nature très stressée. J'ai toujours eu de la difficulté à gérer mon stress, ce qui m'a valu quelques soucis à l'école. Je me bats encore avec la mauvaise habitude de me manger les doigts... Même si j'ai toujours eu du mal à gérer le stress, j'ai su extérioriser mes émotions grâce au sport. Ado, j'allais à la danse et je faisais beaucoup d'équitation; étudiante, j'allais à la salle de sport et je dansais. Malheureusement, j'ai pas mal diminué mon activité physique depuis que je suis arrivée au Québec. À l'université, mon excuse était que je n'avais pas le temps, j'ai essayé de me mettre au yoga, à la course à pied, j'ai pris un abonnement au gym, mais je n'ai jamais tenu plus de deux mois... Une fois l'université terminée, j'avais encore moins de motivation parce que je rentrais toujours fatiguée du travail. Mais comme je l'ai mentionné dans le paragraphe précédent, j'ai enfin eu le déclic et j'ai compris qu'il fallait que je fasse plus de sport pour mon propre bien, autant physique que mental.
La prochaine étape est de me mettre à la méditation. Je dois avouer que je suis assez terrorisée par l'idée de me retrouver seule avec moi-même et mes pensées, mais je suis motivée par le challenge!

5. L'ÉPURATION

Parce qu'on a besoin que du bien pas du mauvais, c'est toujours bon de faire un peu de tri dans notre vie. On peut par exemple faire un tri dans nos abonnements courriel, nos amis Facebook ou nos réseaux sociaux en général. L'idée c'est que le superflu en n'en a pas besoin. Facebook est un très bon moyen pour garder en contact des amis qu'on voit rarement, mais a-t-on vraiment besoin de 600 amis, dont la majorité ne nous parle plus? Même chose dans la vie réelle, la qualité vaut toujours mieux que la quantité, et personnellement, je ne veux pas être entourée par des personnes négatives qui vont me tirer vers le bas. J'ai envie d'avoir à mes côtés des personnes qui m'aiment comme je suis, qui ne me jugent pas, qui m'apportent de la joie et du bonheur, qui ont les même valeurs que moi et qui me feront grandir.
L'épuration peut aussi se faire au niveau matériel, qui a besoin de 50 vernis à ongles différents? C'est peut-être l'occasion de faire le tri et de ne garder que ceux qu'on utilise vraiment, et de donner ceux qui sont de trop (on en profite pour faire un ou des heureux au passage en plus!). Et puis, c'est bon pour le porte-monnaie de moins surconsommer alors on est gagnant de tous bords!

Voilà, on arrive à la fin de cet interminable article. Comme vous devez l'imaginer, le focus de ce blog est en train de changer. Oui, je vais continuer à parler de mode et de maquillage, mais j'ai envie d'explorer d'autres horizons, de partager des recettes santé, des entraînements sportifs, des looks de sport, et peut-être même quelques voyages. L'année 2016 s'annonce très excitante pour moi, j'espère que vous allez l'aimer vous aussi!

Et vous, quelles sont vos bonnes résolutions pour 2016?

Marjorie

Blogs de recettes santé favoris (en anglais) :

Chaînes YouTube Fitness favories (en anglais) :

Comptes Instagram inspirants (il y en a tellement mais j'ai du faire des choix) :