Un Soupçon de Rose | Inspiration minimaliste et style de vie

6.5.16

Comment acheter des produits plus durables et responsables | Vie Zéro Déchet

Comment acheter des produits plus durables et responsables | Vie Zéro Déchet | Un Soupçon de Rose Comment acheter des produits plus durables | Vie Zéro Déchet | Un Soupçon de Rose

Qu'est-ce-qu'un produit durable? Souvent, quand on pense "durable", on pense durable dans le temps. Effectivement, durable veut dire "qui va durer", mais cela n'a pas juste à voir avec le concept de temps, en tout cas pas directement. Il ne faut pas penser qu'à l'objet lui-même, il faut penser à tout ce qui a permis la création de cet objet, et à tout ce que cet objet, et sa création, vont impacter par la suite. On parle alors de cycle de vie.

Par définition, un produit durable est un produit dont la conception, l'utilisation et la fin de vie respectent les principes fondamentaux du développement durable. C'est un produit qui répond aux besoins d'aujourd'hui, sans compromettre les besoins des générations futures. C'est un produit qui permet de faire fructifier une économie à long terme, tout en respectant la capacité de l'environnement à répondre aux besoins actuels et futurs. Enfin, c'est un produit qui répond à certaines exigences éthiques et sociales.

Bref, un produit durable, c'est compliqué! Aujourd'hui, j'avais envie de vous donner quelques critères simples pour vous aiguiller dans vos achats et vous permettre d'acheter des produits plus durables. J'insiste sur le "plus durable", car franchement, dans le monde où l'on vit, et dans la mesure où on utilise du pétrole pour le transport et la création de plastique, un objet durable n'existe pas. Mais cela ne nous empêche pas de choisir des produits qui sont meilleurs, car chaque petite action compte.


1. RÉDUIRE À LA SOURCE

Le plus simple et le plus efficace quand on décide de mener une vie plus durable, c'est de réduire sa consommation. On a beau vouloir choisir des produits plus écologiques, cela prendra quand même des ressources naturelles pour les créer, alors si on veut vraiment faire une différence il faut commencer par réduire sa consommation à ce dont on a vraiment besoin.

2. FAVORISER LE LOCAL ET LES PETITES ENTREPRISES

Comme je l'ai mentionné plus tôt, le développement durable ce n'est pas seulement l'environnement, il y a également un aspect économique et social qui entre en jeu. Si l'on veut développer son économie locale, il faut encourager les petites entreprises locales. Quand on achète des habits qui ont été fabriqués en Inde et qui coûtent 10$, on n'encourage pas l'économie de l'Inde, on encourage l'esclavagisme. Parce que les entreprises qui font faire leurs habits en Inde (ou dans un autre pays moins riche) n'ont qu'une idée en tête : faire de l'argent (heureusement toutes les entreprises ne sont pas comme ça). Personnellement, je ne veux pas encourager ces entreprises-là.
Également, aujourd'hui la majorité de nos habits (et pas mal tous les objets sur le marché) sont faits à l'extérieur, dans des pays moins riches et qui sont souvent plus sujets aux risques (environnementaux, sociaux et économiques). Cela signifie que si un jour il arrive une catastrophe (climatique, économique ou une guerre par exemple) nous serons démunis et sans habits. C'est pour cela que c'est très important de favoriser l'économie locale, d'encourager les producteurs et les artisans de sa région, afin de ne plus être dépendants d'autres pays.
Enfin, quand on achète local on réduit les transports et donc la quantité de pétrole utilisée : plus on achète un produit qui a été produit proche, moins celui-ci a dû voyager pour arriver chez nous.

3. APPORTER UNE GRANDE IMPORTANCE AUX CONDITIONS DE TRAVAIL

Ce paragraphe est très lié au précédent. J'ai à cœur de favoriser les entreprises de ma région, mais également je souhaite aider d'autres pays à prospérer. Ainsi, que ce soit pour une entreprise locale ou internationale, si l'on veut que notre développement soit durable il faut imposer aux entreprises d'avoir des conditions de travail irréprochables. Un enfant n'a pas sa place dans une usine de textile, un enfant a sa place derrière un bureau d'école pour apprendre à lire ou dans une cour en train de jouer. Dans le même ordre d'idée, un adulte qui travaille 12 heures à fabriquer nos T-shirts devrait recevoir un salaire qui lui permette de subvenir aux besoins de sa famille, et des hommes ne devraient pas mourir empoisonnés parce qu'ils ont été chercher du cobalt dans des mines sans protection aucune pour fabriquer nos batteries de cellulaire et d'ordinateur.

4. SÉLECTIONNER DES MATÉRIAUX PLUS DURABLES

Le débat autour du plastique n'est pas récent, si on regarde l'ensemble des objets qui nous entourent, il y a fort à parier que tous contiennent du plastique. Eh oui, même vos habits! Le plastique vient du pétrole, qui est une ressource techniquement renouvelable. Le truc c'est que le pétrole met des milliards d'années à se renouveler naturellement, bien au delà de l'échelle humaine. Nous prélevons donc chaque jour des millions de barils de pétrole brut sans que la ressource ne puisse se remettre de ce prélèvement. Il en est de même pour le bois. Le bois est une ressource renouvelable à plus petite échelle, toutefois nous coupons les forêts à une telle vitesse que les arbres n'ont pas le temps de repousser. On pourrait continuer et continuer, le fait est que notre consommation est trop importante et trop rapide par rapport à la capacité de la Terre à se régénérer. Sélectionner des matériaux renouvelables et prélevés de manière durable est un très bon moyen de réduire la pression de notre consommation sur les ressources naturelles. Choisissez du bois local et certifié FSC (Forest Stewardship Council) plutôt que du bois exotique, choisissez des habits en coton certifié équitable et biologique plutôt que des habits en polyester ou en coton régulier (qui demande beaucoup de pesticides). Choisissez des cahiers faits avec du papier recyclé. Également, portez une attention particulière aux certifications et aux étiquettes, car certaines marques se vantent d'être "vertes", mais n'ont aucune certification qui l'atteste, nous n'avons donc aucun moyen de vérifier leurs dires et nous devons seulement nous fier à leur parole et leurs prétendues bonnes prétentions.


5. FAVORISER LES ENTREPRISES AVEC DES POLITIQUES DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Comme je viens de le mentionner, les entreprises ne sont pas obligées d'être certifiées par une organisation indépendante pour se dire "verte" ou "écolo" ou même "biologique". Les réglementations en matière de marketing ne sont pas très strictes... Les certifications changent d'un pays à l'autre, mais par exemple au Québec on peut se fier aux certifications Québec Vrai, Ecocert Canada, OCIA, Pro-Cert, QAI International et Letis S.A en matière de certifications biologiques, pour le bois il y a une certification FSC et pour le poisson il y a la certification MSC (Marine Stewardship Council) qui assure que les poissons ont été prélevés en respectant les stocks et les quotas. Sinon, chaque entreprise a l'opportunité de rédiger (et de rendre publique) une politique de développement durable afin de montrer que le développement durable lui tient à cœur et qu'elle met en place des actions pour réduire son impact et pour améliorer ses pratiques autant du point de vue environnemental, économique, social, et au sein même de la gestion de l'entreprise. Ainsi, quand vous irait faire du shopping, faites quelques recherches sur l'entreprise, sur ses certifications, ses valeurs, regardez si l'entreprise a une politique de développement durable et surtout, regardez si elle met à jour annuellement cette politique (par exemple elle peut publier un rapport annuel de progression).

6. NE PAS OUBLIER LES VIES QUI ONT PERMIS LA CRÉATION DE L'OBJET

Je pense autant aux vies humaines qu'animale. On a tendance à oublier d'où vient l'objet que l'on achète. Souvenez-vous que le T-Shirt que vous achetez a peut-être été cousu par un enfant en Inde ou une mère de famille payée 1$ la journée au Bangladesh, ou encore que votre rouge à lèvres a été testé sur un singe ou une souris... Pour encourager un développement durable de notre société, il faut encourager les entreprises qui offrent des bonnes conditions de travail à leurs employés et qui respectent leurs fournisseurs. Vous pouvez par exemple chercher les certifications de commerce équitable telles que Équitable Écocert, Fair for life, Certified Rainforest Alliance ou Fairtrade. Enfin, je recommande de faire attention aux produits testés sur les animaux. Personnellement je ne veux pas encourager les entreprises qui ne pensent qu'à l'argent et qui continuent de tester sur les animaux alors qu'il y a d'autres alternatives beaucoup plus responsables du point de vue éthique. Vous pouvez regarder sur le site de la Peta la liste des marques qui ne testent pas sur les animaux, mais en général cela va être indiqué sur l'emballage (en tout cas c'est tout dans leur intérêt de le faire savoir).

7. DÉTERMINER VOS PRIORITÉS

Je vous l'accorde, ça fait beaucoup d'informations. Et la plupart du temps, il reste difficile de trouver une entreprise locale qui utilise des ressources locales et renouvelables, qui n'utilise pas de pesticides, qui est certifiée biologique et commerce équitable, qui a une politique de développement durable concrète et mise à jour annuellement (pas juste des idées vagues sur le site histoire de dire qu'on pense à l'environnement) et qui ne teste pas sur les animaux. Cela paraît un peu utopique dit de même... Mais c'est à vous de faire des achats qui correspondent à vos valeurs et vos priorités, et parfois cela signifie faire des concessions. Mais souvenez-vous que chaque action compte, aussi petite soit-elle. Aussi, je veux souligner qu'au début c'est difficile, mais avec le temps cela devient beaucoup plus facile, car on finit par avoir ses petites habitudes. C'est un peu comme quand on commence à regarder les étiquettes des aliments, au début on ne sait pas ou chercher et tout semble intimidant, mais avec le temps on sait quelles marques font des efforts et quelles marques n'en font pas, et le choix devient plus facile, le plus dur en fait c'est de se lancer.

Et vous, quels sont vos critères pour acheter des produits plus durables et responsables?

Marjorie

Vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux pour encore plus d'inspiration :